Échappée gourmande dans Charlevoix

Réputée pour son agrotourisme abondant, sa nature incomparable et ses artistes talentueux, Charlevoix promet du bonheur à ses visiteurs. Notre itinéraire : on part du charmant village de Baie-Saint-Paul, on emprunte la route 362 jusqu’à La Malbaie et on revient à notre point de départ par la route 138.

Départ : Baie-Saint-Paul 

Dissimulé dans le creux d’une vallée, voisinant le fleuve, Baie-Saint-Paul charme à coup sûr avec son centre-ville rempli de boutiques, de galeries d’art et de terrasses où se prélasser. Il est impératif d’aller y flâner. On se promène également jusqu’au quai pour admirer la vue remarquable sur le fleuve.

Pour la collation, on se dirige à la Laiterie Charlevoix qui fabrique du fromage depuis 1948. À travers les baies vitrées, on observe les fromagers à l’œuvre et, au deuxième étage, on parcourt le centre d’interprétation racontant l’histoire de la fabrication du fromage au Québec. On déguste aussi leurs délicieux produits et on en profite pour faire un pique-nique à l’extérieur. 

Encore faim? On fait un saut au Moulin de la Rémy pour découvrir ce moulin à farine complètement restauré datant des années 1800. Sur place, on peut assister à une démonstration du moulin en fonction. Tes narines te guideront ensuite jusqu’à la boulangerie attenante pour faire le plein de pains et de brioches fraîchement préparés. 

La virée gourmande se poursuit à la Maison d’affinage Maurice Dufour pour explorer les populaires fromages qui y sont délicatement produits, dont les célèbres Migneron et Ciel de Charlevoix.

On passe aussi voir plus de 1000 oiseaux à La Volière de Baie-Saint-Paul qui fait l’élevage de lapins, pintades, cailles et faisans de chasse. 

Où loger? En camping, on suggère Le Genévrier qui compte 400 emplacements et plusieurs chalets. Le camping rengorge d’activités et compte même une petite plage. Côté hôtel, le Germain Charlevoix est garant de succès.

Halte 1 : Les Éboulements

On marque une pause aux Éboulements pour visiter le Moulin seigneurial et y voir tourner les engrenages. Dans le secteur de Saint-Joseph-de-la-Rive, on fait une incursion dans l’histoire maritime de la région au Musée maritime de Charlevoix bordant le fleuve. Pour combler le côté gourmand, La Miellerie du cratère de Charlevoix est là!

À partir des Éboulements, on prend le traversier pour la charmante Île-aux-Coudres. 

Halte 2 : Île- aux-Coudres

Prendre le traversier pour gagner cette petite île de 1200 âmes est une aventure en soi. Comme l’île n’a pas une très grande superficie, on peut aisément en faire le tour en une heure ou deux selon nos arrêts. La route qui nous permet de la parcourir en entier compte 23 kilomètres, on peut donc la traverser à vélo. La compagnie Centre Vélo-Coudres dispose de tandems et de quadricycles qui peuvent être amusants à essayer en famille. Sur le chemin, on en profite pour visiter l’économusée de la meunerie et ses deux moulins, à eau et à vent. 

Halte 3 : St-Irénée

On regagne le rivage et on poursuit sur la 362 jusqu’au joli village de St-Irénée. On troque les sièges d’auto pour la selle aux Écuries Entre Monts et Marées et on fait une randonnée à cheval tout en contemplant le remarquable panorama sur la région. Le centre équestre offre des randonnées pour tous les niveaux ainsi que des mini tours de 10 minutes aux enfants de 7 ans et moins. 

Arrivée : La Malbaie 

On gagne enfin la ville de La Malbaie où on s’attarde au Musée de Charlevoix pour découvrir l’histoire et la culture régionale tout en s’amusant. La divertissante visite de la Maison du Bootlegger est aussi un incontournable. Reconstruite par un Américain pendant la prohibition, la demeure foisonne de passages secrets et de pièces dissimulés à découvrir tel un véritable labyrinthe. Si on est adepte du monde spatial, on ne manque pas les activités de l’observatoire astronomique. Des observations y sont organisées de jour comme de soir. 

Où dormir? Envie de luxe? On opte pour Fairmont Le Manoir Richelieu qui offre de nombreuses activités sur place. Côté camping, on te propose le cadre naturel du Camping Chutes Fraser avec ses 325 emplacements boisés. 

Halte 4 : St-Urbain

On prend le chemin du retour en empruntant cette fois la route 138 passant à travers les terres. On dévie un peu de la route et on fait un petit crochet par St-Urbain pour visiter deux fermes captivantes. On s’arrête d’abord au Centre de l’Émeu, soit la plus imposante ferme naturelle d’émeus du pays avec ses 400 émeus de tous les âges. On peut prendre part à une visite guidée et même goûter la viande d’émeu. On s’arrête aussi à la Ferme Basque de Charlevoix pour une visite libre ou guidée des installations. Cette ferme artisanale de canards se dédie à la production de foie gras et autres produits dérivés. Pour prendre un grand bol d’air frais, on parcourt le parc national des Grands-Jardins où on peut pratiquer une foule d’activités comme le kayak, le canot, la pêche, la randonnée et même deux parcours de via ferrata. On peut aussi prolonger notre séjour et y dormir en chalet, refuge, camping ou encore en tente Hutopia. 

Puis, on regagne Baie-Saint-Paul pour conclure ce roadtrip charlevoisien en beauté. 

Bonne route! 

Marilyn

Un magazine en ligne spécialisé en produits québécois et en tourisme au Québec.

Plus de titre